Comment reconnaître les symptômes du Burnout ?

Comment reconnaître les symptômes du Burnout ?


Bienvenue dans Graines de conscience, des
conseils d’experts pour continuer à grandir et se faire du bien. Dans cette vidéo, je vais vous parler du
Burn Out et c’est un sujet qui me tient vraiment à cœur parce que j’accompagne
au quotidien des personnes qui sont vraiment des personnes formidables mais qui se font
littéralement flasher au Burn Out. Vous savez comme quand vous êtes sur l’autoroute
et qu’à un moment vous vous êtes fait flasher et puis, vous ne l’avez pas vu venir. Je voudrais aussi dans cette vidéo lever
les idées reçues que l’on a sur le Burn Out : Ce n’est que pour les gens qui sont
fragiles ou qui ne sont pas organisées. Et puis, vous permettre de bien reconnaître
les symptômes au plus tôt parce que c’est la seule façon de pouvoir clairement l’éviter. Alors, le Burn Out, comment il fait son chemin
? Bon, je vais vous le dire, le mot Burn Out qu’est-ce que ça signifie ? En fait, ça
signifie brûler jusqu’au bout. C’est la phase finale en fait qui fait suite
à une longue période où l’on est soumis à un stress excessif, prolongé et répétitif
qui amène tranquillement mais sûrement la personne qui le subit à un épuisement à
la fois physique et émotionnel. Tout craque, les nerfs, le corps, c’est
vraiment un craquage total. Il faut savoir que le Burn Out va se déclencher
au bout d’un à cinq ans d’exposition à cette forme justement sévère de stress
au moment où tout simplement l’organisme ne peut plus faire face, ne peut plus mettre
en place de mécanisme de défense. Alors, pourquoi je dis un à cinq ans, car
ça dépend vraiment de la capacité de chacun à encaisser littéralement le stress c’est-à-dire
votre capacité d’adaptation en fait devant le stress. Et il faut savoir que la dessus nous ne sommes
pas égaux, tout simplement parce que le stress est une réponse naturelle de notre organisme
pour permettre de faire face à un danger ou à une situation qui est vécue comme dangereuse,
mais on a dans notre vie été amené à développer nos capacités d’adaptation justement depuis
l’enfance et en fait, plus, comment dire, plus on a développé nos capacités d’adaptation,
plus on va être en capacité à faire face aux situations nouvelles. Et donc, ben voilà, c’est pour ça que
pour certaines personnes, et ben, le Burn Out peut être déclenché en moins d’un
an parce que les situations nouvelles et le stress excessif, ben, vous êtes pas à même
de pouvoir y faire face, puis d’autres personnes qui ont été amenées de par leur éducation,
leur enfance à tellement faire face à plein de situations, comment dire, stressantes qui
nécessitent de l’adaptation, vont peut-être avoir un petit peu plus de capacités à faire
face. Mais en fait, c’est juste retarder l’échéance
parce qu’à un moment donné le craquage se fera. Le syndrome d’épuisement ou qu’on appelle
donc Burn Out ou syndrome d’épuisement, on a ces deux termes, il apparaît quand il
y a vraiment un déséquilibre entre ce qu’on attend de vous et les ressources dont vous
disposez pour y répondre. C’est vraiment une sorte de système d’équilibre
où d’un côté, j’ai des ressources pour faire face à des situations, de l’autre
côté, et ben, il y a ce qu’on attend de moi, voilà. Et puis, si tout ça est en équilibre, je
me sens toujours dans cette capacité ça marche. A partir du moment où on attend énormément
de moi ou alors je me donne le, comment dire, l’injonction d’être à la hauteur puis
que j’ai de moins en moins de ressources pour y faire face, et bien là, il va y avoir
un déséquilibre et je vais rentrer dans ce phénomène de stress excessif et qui va
se prolonger dans le temps. Est-ce que le Burn Out c’est seulement au
travail ? La réponse est non. On parle avant tout de Burn Out dans le domaine
professionnel, mais à présent on parle aussi de Burn Out maternel et même de charge mentale. Il faut savoir que dans tous les cas, on parle
par contre d’un déséquilibre entre ce que je voudrais faire et ce qu’on attend
de moi, les ressources que j’ai pour répondre à ces attentes et mon incapacité à un moment
donné de pouvoir faire face tout simplement. Quels sont les premiers signes qui vont vous
amener au Burn Out, en tout cas quels sont les premiers signes à identifier ? La première
chose c’est le sentiment de ne plus pouvoir faire face, d’être dépassé par une situation
alors qu’on a essayé déjà plein d’options pour y répondre. C’est les autres signes c’est le fait
de douter de soi avec la diminution d’estime de soi. Douter de soi à un endroit où avant on ne
doutait pas. C’est ça. Si vous êtes toujours à un endroit où vous
avez toujours douté, ce n’est pas la même chose mais là c’est je doute, alors que
d’habitude je ne doutais pas et ça commence à diminuer l’estime de moi. Troisième élément, le fait d’avoir une
fatigue, une fatigue sévère avec des difficultés d’endormissement c’est-à-dire qu’en fait
vous avez du mal à vous lever le matin, vous avez du mal à vous coucher et cette fatigue
elle est là, elle est fréquente, elle est présente toute la journée. C’est ce que j’appelle une fatigue sourde
véritablement. Quatrième point, l’anxiété, le fait d’avoir
une anxiété de plus en plus fréquente. Vous avez une boule, vous avez une boule là
qui est là. Vous vous levez avec le matin et puis elle
va être présente tout le temps. Toutes les situations vont vous amener à
être dans une forme d’anxiété. Ensuite, il y a le fait d’être dans une
plus grande irritabilité, c’est que d’habitude vous n’allez pas forcément vous emporter
mais là, il n’y a plus de filtre. Vous allez vous agacer pour tout. Tout va vous toucher et très rapidement,
très facilement vous pouvez vous mettre en colère et votre entourage a du mal à vous
reconnaître et même on ne sait plus sur quel pied danser avec vous. D’ailleurs, même vous vous ne savez plus
sur quel pied danser avec vous. L’autre élément c’est le retrait social. Qu’est-ce que j’appelle le retrait social,
c’est qu’en fait, vous avez moins en moins envie de voir vos amis, vous avez moins en
moins envie d’avoir des déjeuners ou des dîners prolongés, vous n’avez pas envie
d’aller voir vos potes ou d’aller faire du sport, voilà. Vous êtes un peu dans le retranchement avec
le sentiment que l’autre, comment dire, vous ne pouvez plus quoi, voilà. Il y a une limite qui se met. Et les derniers éléments, c’est l’apparition
de troubles somatiques c’est-à-dire des troubles au niveau de votre corps tout simplement. Alors qu’est-ce qui doit m’alerter ? Je
dis ça avant tout pour les personnes qui vont accompagner un proche parce que concrètement,
lorsque vous êtes dans le syndrome d’épuisement professionnel, le type Burn Out, il faut savoir
qu’à un moment donné, vous n’aurez plus la capacité à avoir conscience de ce qui
se passe parce que vous allez être complètement mais tellement submergé que la capacité
de raisonnement, de logique et d’élaboration, elle n’est plus disponible. Vous êtes vraiment que dans, ce que je veux
dire, le cerveau reptilien ou le cerveau limbique c’est-à-dire le cerveau reptilien qui est
le cerveau animal pour réagir et le cerveau limbique qui est le cerveau des émotions
et vous êtes complètement englué dans une réponse émotionnelle. Donc, en tant que proche, ce qui doit vous
alerter c’est l’épuisement justement émotionnel de la personne qui vous entoure,
avec ce sentiment qu’elle est en train de subir émotionnellement son travail alors
que d’habitude, elle a un petit peu plus de prise de recul et qu’il y a une sorte
de forme de dépersonnalisation qui se met en place c’est-à-dire que vous ne reconnaissez
plus la personne; soit elle est dans le retrait alors que c’est quelqu’un qui est plutôt
jovial, énergique et qui aime bien discuter avec les autres ou quelqu’un qui est plutôt,
qui devient cynique alors que d’habitude elle est plutôt empathique. Et donc, il y a une sorte de déshumanisation
en fait qui se met en place et puis surtout vous constater qu’il y a une sorte de prise
de distance affective avec l’ensemble des personnes qui entourent la personne qui emprise
au Burn Out quoi. En parallèle, la personne commence à s’autoévaluer
de façon négative, que ça soit au travail, à douter de ses compétences, puis elle a
du mal à trouver du sens et pour autant c’est un truc dingue c’est qu’elle continue
à travailler de plus en plus avec une forme d’un peu, une forme d’hyper activisme
qui se met en place mais qui n’est pas forcément efficace car qu’en fait, j’ai passé douze
heures au boulot, je rentre à la maison et je continue mon dossier et je vois très bien
que je n’avance pas mais je continue et je vais terminer jusqu’à trois heures du
matin, il y a une sorte de, voilà, c’est je m’active mais en gros c’est comme si
vous étiez comment dire, vous voyez votre voiture, vous accélérez mais vous avez pas
passé la vitesse quoi. Donc ça c’est des choses qui doivent un
peu vous alerter quoi. Un autre symptôme qui doit vous alerter,
c’est la difficulté de la personne à prendre de la distance sur la situation à décrocher
du travail même le week-end. Maintenant, je vais vous parler des symptômes
physiques qui sont liés à la préparation du Burn Out et donc qui doivent et qui peuvent
vous alerter. Alors, vous voyez apparaître ici et puis
c’est un peu mnémotechnique pour vous comme ça ça vous permet d’avoir des identifiants,
comment ça se passe aux différents symptômes physiques du corps. Alors si je regarde le niveau de la tête,
ce qu’on peut avoir c’est donc tout ce qui est au niveau mental, psychologique, des
sautes d’humeur, des colères, de l’irritation et puis des maux de tête que vous pouvez
avoir, ou alors carrément de l’anxiété voire même des crises de panique ça arrive. Au niveau de la peau, c’est tout ce qui
va être type eczéma, psoriasis ou des zona. Vous voyez zona arriver, vous savez qu’il
y a un stress très fort et sévère qui est présent. C’est vraiment, j’insiste. Au niveau de tout ce qui est articulation,
les muscles, les courbatures, les tensions, même les baisses de la densité osseuse,
ça c’est des signes. Au niveau du cœur, ah au niveau du cœur,
première chose, tout ce qui va être un peu genre ambiance tachycardie, le rythme cardiaque
qui s’emballe, et puis l’augmentation de la tension artérielle. C’est des choses qui sont présentes. Au niveau de l’estomac, si vous commencez
à avoir des crampes ou que vous passez votre temps à sentir que vous avez l’estomac
qui s’emballe, des reflux ou même carrément des nausées, ça doit vous alerter. Au niveau de, alors je vous ai mis là le
petit zizi, vous voyez à cet endroit-là, le système reproducteur, une des premières
choses quand on est dans un stress qu’il soit léger u sévère, la première chose
qui est réduite c’est la libido. On a une baisse de libido tout simplement
parce que votre corps va utiliser cette énergie pour essayer de vous faire tenir au travail
tout simplement. Il faut savoir que l’homme c’est la seule
personne, l’homme ou la femme, on est les seuls êtres humains à être capable d’utiliser
notre énergie sexuelle pour aller la mettre au service d’une autre partie de nos besoins
comme par exemple les besoins de notre énergie au travail ou dans la parentalité ou dans
le sport. Et bien sûr, on a souvent une diminution
de la production du, comment dire, du sperme et pour les femmes des règles qui peuvent
être beaucoup plus douloureuses. Au niveau du système immunitaire, ça réduit
la capacité de combattre et du coup ben qu’est-ce qui se passe, vous êtes de plus en plus malade
pour tout pour rien, en gros vous allez tout choper. Ça c’est pour vous quoi. Alors, je vais vous parler maintenant des
symptômes physiques. Je vous ai assez bien détaillé, gardez le
bien en mémoire parce que c’est vraiment un pense-bête pour vous. Maintenant, je vais vous parler plus de la
personnalité de la personne qui est en Burn Out. Souvent mais on dit mais ouais alors donc,
enfin, on pourrait croire les personnes qui font un Burn Out, ce sont des personnes qui
ne tiennent pas le coup au travail ou alors qui ne sont pas organisées. Mais pas du tout, c’est tout le contraire. Je veux dire, les personnes qui sont comment
dire, qui sont candidats au Burn Out, c’est des personnes qui sont résistantes même
presque plus résistantes au mal que les autres et justement c’est ce qui les précipite
dans le Burn Out parce que les victimes du Burn Out sont pour la plupart des personnes
qui sont très actives professionnellement, investies émotionnellement, passionnées
dans leur travail, qui sont attentifs aux qualités relationnelles. Mais en fait, elles ont, comment dire, elles
vont s’épuiser mentalement, physiquement tout simplement pour essayer d’atteindre
des objectifs qui sont quasiment irréalisables ou d’accomplir des tâches insurmontables. En fait, ils se prennent pour des super héros,
en gros, on pourrait dire. Et ce qui se passe aussi c’est que l’épanouissement
professionnel est inhérent pour les personnes qui sont candidats au Burn Out à leurs, comment
dire, à leurs besoins de s’investir pour donner du sens. En fait, ils pensent que ils vont s’épanouir
dans leur vie parce qu’ils vont s’épanouir professionnellement. C’est comme si voilà, je serais heureuse
si je réussis au travail. Donc, du coup ben, comme ils ont envie d’être
heureux, ils mettent énormément d’énergie au travail et ben, il n’y a pas de limites
quoi en fait. Et c’est pour ça qu’ils vont tomber. D’ailleurs, on peut dresser le portrait-robot
du candidat au Burn Out et ça je vous en parlerais dans une prochaine vidéo. Alors, comment elle va se faire la bascule,
c’est-à-dire comment à un moment donné, il va y avoir ce que j’appelle le point
de non-retour. Le Burn Out il apparaît lorsque vous n’avez
vraiment plus assez de ressources pour faire face aux agressions et que vos capacités
d’adaptation sont épuisées. Vous avez tout essayé, vous avez tout mis
en place et là c’est fini. Donc, vous allez passer par six phases. Retenez bien ces six phases. La première phase c’est la phase d’hyperactivité
dont je vous ai parlé tout à l’heure. On part dans une sorte d’hyper activisme
parce que la personne elle est un peu idéaliste et très consciencieuse, donc pour réussir
elle s’hyperactive afin d’atteindre l’objectif avec une sorte de forme de perfectionnisme. Deuxième étape, c’est qu’elle va passer
dans une phase de fatigue et d’épuisement mais elle essaie malgré qu’elle voit qu’elle
est dans la fatigue et qu’elle commence à s’épuiser, elle ne l’écoute pas et
donc, ce qui va se passer c’est qu’elle va commencer à baisser en rendement. Cette personne, donc on a une troisième phase
qui est celle de la baisse de rendement avec du coup un peu une forme d’isolement parce
que comme on voit cette baisse de rendement, on essaie de donner encore plus et on est
un peu en retrait social des autres pour essayer de faire face. Quatrième chose, on va du coup ben, avoir
une baisse de confiance en nous et de motivation qui va donner lieu à la cinquième chose
qui est des réactions psychosomatiques que je vous ai expliqué juste avant. Et enfin la sixième étape, c’est la phase
de craquage où il y a une sorte de désespoir qui se met en place. On ne le voit pas venir, voilà, il y a le
craquage et là c’est vraiment le moment où concrètement une personne qui fait réellement
un Burn Out, qu’elle a dépassé cette étape là et un jour, un matin, enfin, un matin,
un soir, où c’est pas compliqué, vous ne pourrez plus avancer. Il ne pourra pas y avoir un autre pas de fait,
c’est-à-dire que par exemple une personne qui va se lever un matin ben elle ne pourra
pas se lever. Ou alors, c’est un moment donné, vous êtes
à votre bureau, vous devez partir en réunion et là, d’un seul coup, ça va faire un
« pshhhiiouuuu » c’est-à-dire qu’en fait vous allez tomber en crise de nerfs,
en larmes, et vous ne serez pas en capacité de sortir de votre bureau, avec des, comment
dire, comme une sorte de lobotomie du cerveau où d’un seul coup, il n’y a plus rien,
c’est-à-dire qu’il n’y a plus de connexion. Réellement le craquage il est là, il y a
une chute immédiate au niveau des nerfs, des émotions du cerveau, il fait « pschiiit
». D’accord. Donc, l’idée est bien entendue, c’est
de ne pas arriver à cette étape-là. Ça me permet aussi de vous dire qu’il y
a des personnes qui disent « ah la la, ce matin, je me suis réveillé, je crois que
je me suis, je suis en plein Burn Out là ! ». Non. En fait, en règle générale, quand vous
êtes en Burn Out, réellement, vous allez même pas le dire parce que vous n’êtes
pas en capacité comme je dis de pouvoir même pas vous lever ou faire un pas de plus, donc
il y a l’expression de dire « je me sens en plein Burn Out en ce moment » qui veut
dire voilà je me sens fatigué et épuisé et il y a réellement le syndrome d’épuisement,
comment dire, qui est le Burn Out et là on est vraiment dans une forme extrêmement sévère
dont on ne pourra se sortir seul. Ça nécessitera réellement un accompagnement
et un chemin à parcourir qui parfois peut être long. C’est pour cela que je vous donne tous ces
symptômes pour reconnaître le Burn Out, essayer j’ai envie de dire de l’éviter,
de tout faire tout ce qu’il faut pour l’éviter. Voilà, j’espère que cette vidéo vous
a permis de mieux reconnaître les symptômes du Burn Out et les premiers signes qui doivent
vous alerter pour vous-même et pour votre entourage parce que bien souvent, je l’ai
dit, lorsque nous nous enfonçons dans le Burn Out, nous ne sommes plus en mesure d’avoir
la capacité de nous en rendre compte car notre cerveau s’est enfermé dans un mécanisme
de défense et il a du mal à pouvoir prendre la mesure de la situation. D’où l’importance des personnes ressources,
des ressources pardon qui peuvent vous alerter. J’insiste là-dessus, j’insisterais jamais
assez. Si vous êtes un proche, n’hésitez pas
et même s’il le faut si vous sentez que vous avez un ami qui ne va pas, vous le prenez
par le colback et vous l’emmenez chez le médecin et il fera un pré-diagnostic. Vraiment, c’est important. Vaux mieux que vous, comment dire, vous ayez
une petite engueulade sur le moment mais après, la personne vous remerciera vraiment. Voilà, si en écoutant cette vidéo vous
souhaitez aller plus loin et ne pas commettre l’erreur de 99% des personnes ayant vécu
un Burn Out alors téléchargez le guide gratuit qui est juste là. Je vous ai mis en bonus aussi dedans le test
« Suis-je en risque de Burn Out ». Donc, si vous avez aimé cette vidéo, ben, vous
likez tout simplement. Si vous pensez qu’il a peut-être été
utile aussi à votre entourage, vous n’hésitez pas à la partager et pour suivre l’actualité
sur le thème du travail du Burn Out et bien, abonnez-vous et comme ça vous pourrez recevoir
les prochaines vidéos sur le thème. Je vous dis à très bientôt pour de nouvelles
graines de conscience.

34 Comments

  • phé nix says:

    Parfaite description pour en avoir fait un! Continuez !Bravo!

  • Zétwal Project says:

    Merci pour ce que vous faites !

  • Christèle Albaret says:

    Mes Chers Héros Du Quotidien ! Je vous ai préparé un petit test que vous êtes libre d'effectuer, celui-ci vous permettra de savoir si vous êtes au bord du Burnout https://www.christele-albaret.com/test-burnout/?source=youtube

  • manitcha manitcha says:

    vous êtes l'une des personnes les plus professionnelles que j'ai jamais vues sur YouTube !

  • Véronique Chaix says:

    Je vous remercie de tout mon cœur, suite au décès de mon fils, je ne tiens la route !! C'est très mal compris

  • sebastien lautie says:

    Je vois mal comment un médecin pourrait diagnostiquer un burn-out : 1) ce n'est pas reconnu par la sécurité sociale 2) il n'a pas le droit de diagnostiquer un burn-out et donc d'impliquer la responsabilité du travail (c'est le médecin du travail qui peut le faire) car par définition un burn-out c'est un syndrome d'épuisement professionnel https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_d%27%C3%A9puisement_professionnel . Tout ce qu'il fera c'est diagnostiquer une dépression sévère… le diagnostic le plus proche.

  • Maimouna Fall says:

    Je me sens comprise via ce vidéo

  • Aurore dite nonore says:

    Ils se demandent beaucoup, ou le monde professionnel leur en demande plus que ce qu ils ne peuvent, en leur disant qu ils peuvent y arriver… Qu ils vont y arriver pernicieusement ils sont nuls s ils ne y arrivent pas.

  • Aurore dite nonore says:

    Lorsque l on choisi son travail parcequ il nous correspond on ne qu être impliqué puisque notre travail fait parti de notre squelette.

  • Denis Colin says:

    Je n'ai pas encore bien compris la différence entre burn out et la dépression.

  • Laura Soto says:

    Merci beaucoup !!

  • Caroline letigre says:

    Très intéressant merci. J'aimerais savoir comment différencier une dépression d'un burn out

  • PATRICK Poelmans says:

    Les personnes avec un profil rigide sont les plus exposées parait il …

  • Miguelle Hatchuel-Dérond says:

    Merci pour cette vidéo. Très utile.

  • Line Walsh says:

    Bonjour, oui mais le fait que la personne emette le fait de se croire en burn out cest deja un enorme signe d alarme à ne pas prendre à la légère, car il y a aussi la culpabilite de quitter son poste ou l abandonner piur un tps, on ne parle pas bcp de cette culpabilité, hors c'est svt celle ci qui pousse le salarier à ne pas s'écouter, à minimiser, à se le dire mais à attendre que le corps le traduise vraiment. et pr en arriver à ce stade je peux vous dire que le salarié en stade précoce du burn out, se répète ça tous les jours, "je devrais arreter" "je vais craquer je crois" "mon corps va lacher" "je me sens epuiser" "je devrais m'écouter mais…"
    Disons que pour certaines personnes qui culpabilisent de devoir s arrêter, elles attendront la "preuve visible et reconnue par le corps médical, qui les deculpabilisera de s arrêter et prouvera que ce n est pas juste de la "faiblesse" ou "paresse"
    et non de leur "faute" ou plein gré,mais quelles n auront pas le choix dû à cette "mal-à-di-re"
    qui est surtout un mal à s écouter, à écouter son corps.

    petite question: Les 35 heures ont elles été reconnues viables pour la physiologie humaine moyenne, est ce que ce rythme de travail a été reconnu compatible avec nos ressources physiologiques par la sécurité du travail?…
    Pas sure, la seule solution, essayez de travailler 20h semaine et regardez jusqu'à combien de mois vous tenez, si vous arrivez à retrouver votre énergie pdt vos jours de congés, en rentrant chez vous le soir, ou lapres midi…
    ces signes ne sont pas à prendre à la légère non plus, et on en parle peu, pourtant ce sont des prémices aussi :/

  • Line Walsh says:

    Sinon très bonne vidéo 🙂

  • Carla per says:

    J'ai tout les signes physiques et 5 des autres signes …

  • k b says:

    Une pensee pour une amie qui s est suicidée suite a son burn out

  • k b says:

    Excellente analyse👍.vous expliquez tellement bien cette p…. de maladie 😱

  • Mimi Tumba says:

    Waouu tout a fait d'accord avec toi oh Oui j'avais ça moi je croyais c'etait l'attack panique

  • kate joce says:

    Vos vidéos sont super très claire bien expliqué et d'une bonne aide pour beaucoup. J aime beaucoup vous écouter dans l'émission de Faustine

  • Murderer Nagisa says:

    en quelques mots le résumé de la video : Le burn out c'est quand tu stress trop depuis trop longtemps. :/ a part dire "stress" tout le long vous etes au courant que beaucoup de personnes ne savent pas ce qu'est vraiment ce que définit ce mot que vous utilisez tout le long de votre video ?

  • Cristina Casella says:

    Un tout grand Merci pour ces vidéos! Elles sont hyper claires, instructives et passionnantes!

  • Ixon says:

    Et merde…

  • la click royal says:

    Très bonnes vidéo.merci

  • Stiplout says:

    Bonjour je suis collégien et ces derniers mois je me suis beaucoup investit. Je n'ai eu que des exposés à faire depuis mars. Je participe également au club journal de mon collège j'ai du faire un montage récemment mais aussi à la chorale ou j'ai du apprendre 5 chansons en 1 week end pour les chanter. Pendant les vacances de mai c'est pareil j'ai eu beaucoup d'exposés. Et aujourd'hui j'ai fait un mini craquage. Voilà j'étais en train de faire mes exercices de Physique Chimie et tout à coup je ne pouvais pas me concentrer je ne comprenais plus rien donc j'ai fondu en larme. Je me demande donc si je fais un burn out ou si je suis juste paresseux. Je ne sais pas je passe beaucoup de temps sur les jeux vidéos il est vrai mais je fais toujours tous mes devoirs. Mes résultats ont vraiment baissés ce trimestre mais je n'ai que quelques un des symptômes.
    Dois-je aller voir un médecin ?
    Suis-je en plein burn out ?

  • Tassou 74 says:

    Merci pour cette vidéo.. j'ai très clairement fait mon "craquage" il y a 2 jours, où je me suis retrouvée 30 mn environ à mon bureau à ne plus savoir quoi faire, j'étais vidée, mon cerveau vidé, je ne savais plus ce que je devais faire, je me demandais qu'est ce que je faisais là, plus rien avait de sens, j'avais envie de partir mais incapable de bouger, de me raisonner… j'ai envoyé un message à ma directrice, je lui ai dis que je ne pouvais plus continuer comme ça.. elle m'a appelé, on a discuté, elle m'a conseillé de voir mon médecin et de prendre du repos.. puis j'ai du appeler ma présidente et là j'ai fondu en larmes,impossible de parler..on m'a dit de rentrer chez moi,… j'ai pleuré toute la soirée, dans un état de désespoir total..une sensation que j'avais atteint un point de non retour..que je ne pourrais plus aller travailler comme avant..le lendemain matin j'ai pris rdv chez mon médecin..je n'étais pas au mieux de ma forme mais je pensais ne plus avoir de larmes.. et bien si..quand le médecin m'a demandé " que puis je faire pour vous" j'ai de nouveau fondu en larmes et ça a duré toute la séance..je lui ai expliqué ce qui m'est arrivé la veille..ainsi que mes symptômes, mes troubles de la mémoire de plus en plus récurrent, irritabilité, perte d'intérêt pour tout, mon travail que j'aime pourtant, faire les courses, sortir avec une copine, la libido, bref tout est devenu trop dur..je suis fatiguée, vidée, épuisée.. je ne vois que du négatif, je me sens nulle et incompétente, le médecin a diagnostiqué un syndrome dépressif de type burn out …
    Voilà cette vidéo me décrit totalement..je suis donc pour la première fois de ma vie sous antidépresseur et anxiolytiques..je dois voir un psychologue et le médecin du travail… je culpabilise d'en être arrivé là, d'être obligé de m'arrêter et mettre mes collègues dans l'embarras.. bref.. un douloureux parcours m'attend..mais je suis aussi soulagé d'avoir compris mon problème et d'avoir accepté de l'aide, pour une fois..
    Merci pour vos explications..j'ai fais votre test sérieusement et répondu oui à toutes les questions..aucun doute c'est bien un burn out..

  • greg ory says:

    Bonjour je me doutais que tu vous alliez faire des vidéos, généralissime!! vous avez ce don qui n’est pas donné à tout le monde 👍🏻

  • adolfo ramirez says:

    C'est quand tes burnes sortent de ton corps

  • Daphné Hermès says:

    Bonjour, c’est exactement ce que j’ai vécu .. depuis 2 ans nous étions sur un projet de construction de maison . Nous avons accumulés problèmes sur problèmes . Nous étions organisés mon compagnon s’occupait de la partie physique ( les travaux restant à notre charge , les travaux à côté ) et moi la partie administrative et les rendez-vous avec les corps de métiers du constructeur. D’être une femme ne m’a clairement pas aidée, la dirigeante lors de la veille de mon craquage m’a seulement rétorqué «  vous savez comment que c’est dans le bâtiment la place des femmes .. » . Depuis 2 ans je bravais tout le boulot, le sport , le projet maison , mes projets coutures pour faire plaisir aux autres, écouter les autres de leurs problèmes .. et puis le sentiment de trop plein mais de ne pas pouvoir lâcher tout en route . Enjeu financier,( c’est aussi mon métier la gestion financière donc impossible dans le perso de me planter ..) enjeu de logement , le retard du constructeur m’a fait vivre chez des amis pendant 3 mois avec nos chas ou la cohabitation était difficile pour les animaux etc . Votre vidéo représente vraiment le sentiment que j’ai eu .. je ne m’écoutais absolument pas jusqu’au jour où non à mon réveil je n’ai pas pu aller au boulot , ou non je n’avais plus envie de parler , plus envie de voir du monde , j’use d’être seule et qu’on arrête de m’appeler.. d’ailleurs le téléphone ça agace tellement dans ses moments .. toutes les notifications, les appels etc . Un gros stop s’est imposé et on en guéris pas vite . On prend le temps après mais on se pose énormément de questions pourquoi moi ? Comment j’ai pu en arriver là ? Comment font les autres etc alors qu’avant j’avançais mon propre chemin en aidant les autres en étant positive .. un triste moment de vie . J’essaie d’aller mieux , j’ai changer mon rythme de vie mais je ne sais toujours pas comment gérer un après burn out 😕

  • Paul Paris says:

    MERCI! Portraits-robots des personnes sujettes au burn-out : personnes résistantes, très actives professionnellement, investies émotionnellement, passionnées… 11:27 "Je serais heureux si je réussis au Travail." C'est peut-être là l'un des noeuds : ça ne marche pas comme ça, il ne faut pas en attendre autant du Travail. Le Bonheur est ailleurs.

  • Danielle Faure says:

    Bon, je trouve cette vidéo plutôt à côté de la plaque mais à la lecture des commentaires il semblerait qu'elle aide des personnes…
    Dire que l'on n'est pas en Burnout quand on n'est pas complètement grillé.e est une aberration : quand on en est arrivé.e là c'est que toutes les autres étapes ont été franchies et à ce moment là c'est quasiment impossible de s'en remettre totalement.
    C'est bien avant, justement quand on commence à se réveiller épuisé.e et démotivé.e qu'il faut commencer à s'alerter et à éviter de sombrer.
    Ne surtout pas minimiser les signaux d'alerte envoyés par l'organisme…

  • Hicham C says:

    Merci pour la video, un autre symptôme du burn out 10:37 "On est les seuls êtres humains" xD

  • naomi l says:

    Judicieux conseils. Merci 🙏

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *